DECOUVERTES PRELIMINAIRES
Clifford E Carnicom
Le décembre 13 2003
Le Décembre Edité 17 2003

Un r√©sum√© de pr√©liminaire d√©couvertes est pr√©sent√©; suffisant temps pour plein pr√©sentation et documentation d’efforts n’existe pas en ce moment. Le d’actuel est sur le et √©nergie de l’a√©rosol .

L’analyse de d√©viations de temps par-dessus une cinq p√©riode de mois continue √† indiquer la possibilit√© tr√®s r√©elle d’une diminution dans le taux de rotation de la terre. Une analyse de donn√©es historiques des Etats-Unis. Naval et le Terre Rotation justifie la poursuite de ce sujet. Les variations dans l’historique donn√©es sont statistiquee significatif √† un extr√™mement niveau sup√©rieur. La recherche plus r√©cente indique non seulement le possiblity d’une pi√®ce de deceleration mesurable, mais d’une pi√®ce non-lin√©aire aussi. La perspective d’une pi√®ce de deceleration croissante est donc sous la consid√©ration s√©rieuse, et il reste soutenu par toutes donn√©es ind√©pendamment disponibles de ce chercheur. Petit changements √° temps traduira √† grand changements dans le cin√©tique √©nergie de la terre, et g√©ophysique √©v√©nements de plus grand magnitude et d√©rangement sont pr√©vu par cons√©quent. Les donn√©es indique la possibilit√© d’augmenter diff√©rences de temps (de rotation vs. atomique normes) avec projet√© g√©ophysique effets.

Les investigations initiales ont √©t√© dirig√©es sur les donn√©es de fr√©quence de Schumann historiques. Les donn√©es indiquent une augmentation dans cette fr√©quence par-dessus la p√©riode r√©cente de plusieurs ann√©es qui a √©t√© examin√©e. Populairement affirm√© changements de le sur l’ordre de plusieurs hertz appara√ģt √™tre complet√©ment unsubtantiated. Les changements sur l’ordre d’une une fraction d’un hertz d’une valeur de r√©f√©rence d’approximativement 7.8Hz est r√©alistement sous la consid√©ration. La litt√©rature montre un mesur√© entre changements dans Schumann et l’√©lectron du ionosph√®re. Un raisonnable de l’augmentation dans le Schumann r√©sulte d’une augmentation dans √©lectron de l’atmosph√®re et le plus bas comme un primaire de l’a√©rosol . Un conservateur premier estimation de l’augmentation dans √©lectron est sur l’ordre de 8% par-dessus le dernier de cinq ans; petit changements dans √©lectron de fa√ßon spectaculaire alt√®re l’√©lectromagn√©tique caract√©ristiques d’un plasma. Le remarquable √©lectromagn√©tique propri√©t√©s du ionosph√®re sont √©vidence de ce fait.

Energie du HAARP agit un égal proportionné avec solaire orages. Il est prévu que le HAARP peut donc effet un global géophysique impact, y compris et énergie déclarant changements du ionosphère et atmosphère.

Augment√© solaire √©nergie, par ex., de solaire orages, et augment√© humidit√© sont pr√©vu embellir le projet√© effets d’√©nergie de le . Le d√©but d’op√©rations dans une r√©gion particuli√®re appara√ģt souvent d’√™tre pr√©visible de la consid√©ration de ces et les autres facteurs, y compris les niveaux de concentration d’a√©rosol.

Changements dans masse et cin√©tique est relat√© par les √©quations de sp√©cial relativit√©. Les changements dans la masse auront un effet sur le domaine gravitationnel. Pr√©vu changements dans le gravitationnel domaine d’historique cin√©tique √©nergie seul appara√ģt √™tre trop bas pour d√©tection avec coutumier instrumentation par un facteur d’approximativement 1 dans 100,000. A un niveau conceptuel, une diminution dans le taux de rotation de la terre est pr√©vue de produire une diminution dans le domaine gravitationnel. Les changements A dimensions dans les d√©placements de terre et masse peuvent agir √† un niveau mesurable; les donn√©es de satellite de GRACE peuvent √™tre une source utile d’information pour l’analyse continu√©e.

La pression atmosph√©rique est pr√©vue de diminuer, bien que le niveau de d√©tection par les reste d’instrumentation dans la question.

L’augmentation pr√©vue dans le rayon de la terre par suite de diminuer l’√©lan angulaire de la terre a √©t√© pr√©c√©demment discut√©.

L√†-bas appara√ģt √™tre un fort entre la masse d’un corps, l’angulaire et le magn√©tique domaine A UN macroscopic . La fondation de cette √©tude indique que le magn√©tique domaine est (ordinairement √† un ordre de magnitude) proportionnel au produit de la masse et le carr√© de l’angulaire v√©locit√© de ce corps. L’√©tude est bas√©e sur les donn√©es disponibles des mesures de syst√®me solaires. Cet initial ouvre beaucoup de perspectives pour la consid√©ration de rapports entre masse, gravit√©, magn√©tisme, √©lectromagn√©tique, v√©locit√©, √©lan et cin√©tique , relativit√© et quantique . L’origine de ferromagn√©tisme comme un r√©sultat direct de rotation d’√©lectron ne peut pas √™tre n√©glig√© conjointement avec ce trouver. Le principe g√©n√©ral de magn√©tisme par suite de la masse dans le mouvement est aussi une d√©riv√©e de ce r√©sultat. Le domaine magn√©tique de la terre est pr√©vu, donc, de continuer √† diminuer avec n’importe quelle diminution dans le taux de rotation de la terre.

La variation de domaine magn√©tique dans la correspondance avec la variation de flux solaire appara√ģt d’√™tre facilement mesurable avec l’√©quipement assez simple. La variation par rapport aux op√©rations d’a√©rosol, les √©v√©nements de propagation d’ELFE-VLF et astronomique tel que les reste d’√©clipses difficiles √† quantifier.

Anormalement les niveaux sup√©rieurs de ferromagn√©tisme apparaissent d’√™tre √©vidents. Le simulation des conditions qui apparaissent reproduire mieux ce r√©sultat inclut l’enl√®vement du ferromagn√©tisme par la chaleur, et l’exposition subs√©quente du mat√©riel, par ex., l’acier, au niveau sup√©rieur domaines magn√©tiques. Artificiel magn√©tique domaines sont une consid√©ration dans ce r√©sultat.

La force de domaine magn√©tique d’une estimation du d√©clin dans la terre comme le taux de rotation d’une fonction d’une diminution dans la terre a √©t√© d√©velopp√©. Les calculs du rapport indiquent que ce d√©clin dans la force de domaine magn√©tique est une quantit√© de measureable, m√™me par les taux historiques de changements le taux de rotation de dans la terre. Si le taux de rotation d√©cline au del√† des normes historiques, la magnitude fait seulement ce d√©clin dans la force de domaine magn√©tique plus facile √† d√©tecter. Une estimation quant √† quand les d√©clins de force de domaine magn√©tiques √† z√©ro sont aussi disponibles du rapport qui a √©t√© d√©velopp√©.

Un rapport entre le d√©clin dans la force de domaine magn√©tique par rapport √† un d√©clin dans le domaine de gravit√© a √©t√© aussi d√©velopp√© √† un premier niveau d’approximation. La magnitude de ce changement n’appara√ģt pas d’√™tre mesurable.

Une hypoth√®se d’un fondamental g√©ophysique motif de l’a√©rosol reste sous s√©rieux consid√©ration. La question fondamentale existe si ou ne ce pas est faisable que les op√©rations d’a√©rosol pourraient affecter l’√©tat d’√©nergie cin√©tique de la terre. Un m√©canisme d’interaction d’√©nergie est sous la revue en ce moment. Un examen de l’√©nergie d’un plasma, appliqu√© √† la terre et ionosph√®re en particulier, sous-tend la physique de cette √©tude. Analyse indique cela est faisable consid√©rer la perspective d’un stimul√© atmosph√©rique plasma qui d√©passe l’√©nergie de cin√©tique √©nergie dans la terre. Une m√©thode pour augmenter l’√©tat d’√©nergie du plasma implique la modulatiion lente d’une vague d’haut-fr√©quence dans le plasma, avec le facteur fondamental d’influence √©tant la proportion du carr√© de la fr√©quence de plasma au carr√© de la fr√©quence modul√©e. Les mesures continu√©es soutiennent l’existence de propagation d’ELFE omnipr√©sente √† multiples de 4Hz. Le fondamental objectifs et m√©thodes du HAARP ne peut pas √™tre n√©glig√© dans cette analyse. Une question centrale qui reste est que d’efficacit√© de conversion d’√©nergie; l’analyse actuelle indique qu’une efficacit√© de conversion sur l’ordre de 10-6 (Premier ) est exig√© entre cin√©tique √©nergie de la terre et cin√©tique accumul√© dans le plasma de l’atmosph√®re/ionosph√®re avec un approximatif plasma de 3MHz a modul√© avec ELFE √† 100Hz. Pour le bien d’int√©r√™t, l’efficacit√© de conversion de la facilit√© de HAARP pour la propagation d’ELFE est d√©clar√©e pour √™tre sur l’ordre de 10-8. Une analyse des donn√©es de temps indique qu’un √©chec d’affecter l’√©tat d’√©nergie cin√©tique de la terre reste ex√©cut√©, si en effet ceci existe comme un motif viable des op√©rations d’a√©rosol,

Tout pr√©c√©demment de l’a√©rosol , y compris √©cologique , biologique , √©lectromagn√©tique , militaire et g√©ophysique reste justifi√© avec la recherche qui a √©t√© dirig√©.

La considération de dirigé biologique opérations sur le peuple reste suprême. Tous discuté sur et précédent agit dans un cumulatif . Là-bas est non ou affirmé acte ou motif de bienveillance au général humain population dans cette recherche.


Clifford E Carnicom
Le décembre 13, 2003
Le Décembre Edité 17, 2003